le cabinet de recrutement B a connu une croissance continue pendant plusieurs exercices consécutifs. Le dirigeant, seul consultant à l’origine, a développé son activité et aujourd’hui, ce sont 8 collaborateurs (4 consultant(e)s, 3 chargé(e)s de recherche et une assistante qui composent l’effectif et travaillent dans 3 sites différents. Après la prise de parts de marchés importantes, l’activité stagne de manière préoccupante. Le dirigeant a dans un premier temps associé cette situation au contexte économique peu porteur avant d’engager un diagnostic de management et de communication; c’est dans ce cadre qu’il a fait appel à mRHq.

pour cette mission, la méthodologie suivante a été appliquée :

entretien et séances de travail avec le dirigeant afin d’appréhender le contexte du cabinet et de comprendre les étapes de son évolution;
rencontres avec l’ensemble du personnel, en groupe avec le chef d’entreprise puis lors de rendez-vous individuels;
immersion dans le quotidien des consultants puis des chargés de recherche et sur site;
étude des objectifs et résultats individuels et de chaque site;
construction d’un schéma de la structure de communication (Leavitt)
rédaction de préconisations portant sur :
l’organisation de points plus fréquents de chaque salarié avec le dirigeant
l’évolution de la communication interne avec la structuration d’outils et de points de validation
la mise à jour ou l’évolution des objectifs et de leur formalisation afin de garanti qu’ils soient cohérents individuellement et collectivement et en adéquation avec les objectifs de développement du cabinet

les conditions de réussite de la mission :

lors de la première rencontre entre mRHq et le dirigeant, beaucoup d’hypothèses ont été émises écartant toutes une éventuelle remise en cause des pratiques du dirigeant. Celui-ci a créé, développé et structuré son cabinet de recrutement seul, avec conviction et implication. Le recrutement s’est fait « par opportunité » en fonction de nouveaux contrats commerciaux et la cohérence des profils et des objectifs ont été négligées. Il y avait une nécessaire prise de conscience de sa part; une fois celle-ci acquise à la suite d’entretiens et d’arguments basés sur l’observation et la mise en avant du schéma de communication et de management, les actions ont été mises en place très rapidement.

les salariés ont immédiatement adhéré au repositionnement des missions, des objectifs et à l’évolution de la communication. Ils étaient en demande et en attente sans toutefois l’avoir formulé.

aujourd’hui, et afin de capitaliser sur cette expérience, ce cabinet de recrutement a sollicité mRHq pour un suivi sur une période d’un an à raison d’une journée d’intervention par mois.