L’entretien professionnel est une des mesures de la loi de 2014 relative à la formation professionnelle. Il vous permet d’échanger de manière privilégiée avec vos collaborateurs sur leurs envies et besoins en termes de formation et d’évolution professionnelle.

« Attention, il est différent de l’entretien d’évaluation »

Obligatoire pour TOUS les salariés, il doit avoir lieu au minimum tous les 2 ans. Il peut être mené au choix par un RH de l’entreprise ou un supérieur hiérarchique du salarié.

Notre conseil : veillez à ce que la personne qui mène l’entretien ait une connaissance suffisante de la stratégie en formation de votre entreprise et des missions du salarié.

La loi fixe la date limite du premier entretien professionnel au 7 mars 2016 pour les salariés déjà en poste au 5 mars 2014, 2 ans après la date d’embauche pour les autres.

Notre conseil : n’attendez pas la date du 2è anniversaire d’embauche de votre salarié, il est plus pratique de réaliser tous vos entretiens professionnels au même moment.

Attention de ne pas confondre l’entretien professionnel avec l’entretien d’évaluation : L’entretien d évaluation, réalisé annuellement, a pour but de fixer des objectifs au salarié, de vérifier que les objectifs fixés l’année passée ont été réaliser et de s’interroger sur les méthodes qui permettrait d’atteindre ces objectifs.

Au cours de l’entretien professionnel, votre salarié s’exprime sur les formations qu’il a suivies, celles dont il aimerait bénéficier et vous fait part de ses perspectives d’évolution professionnelle.

Notre conseil : Dans un objectif de gain de temps, l’entretien professionnel peut être réalisé à la suite de l’entretien d’évaluation. Faites attention tout de même d’archiver séparément les documents.

L’entretien professionnel n’a pas seulement pour objectif de parler « formation » avec votre collaborateur. Il doit vous permettre de l’amener vers l’objectif fixé par la loi. En effet, tous les 6 ans chacun de vos salariés devra avoir validé 2 des 3 conditions suivantes :

Avoir suivi une formation
Avoir obtenu une certification
Avoir bénéficié d’une évolution professionnelle ou d’une progression salariale
Notre conseil : n’attendez pas le 3ème entretien pour vous poser la question de ce qui pourrait être réalisable. Mettez en place dès que possible les éléments qui ont été discutés en entretien. Ainsi, vous montrerez à votre salarié que vous ne respectez pas uniquement la loi, mais que vous le respectez, lui, également.

Pour tout salarié qui n’aura pas bénéficié de ses entretiens et/ou n’aura pas atteint l’objectif à 6 ans, vous devrez abonder son Compte Personnel de Formation de 100 heures (130 heures pour les salariés à temps partiel), ce qui représente 3000€ à verser à votre OPCA.

Notre conseil : équipez-vous !

Il ne vous reste plus qu’un mois pour réaliser vos premiers entretiens professionnels