.

Comment refuser une proposition d’emploi avec tact ?

Afin d’éviter de mettre tous vos œufs dans le même panier, vous avez préféré postuler auprès de plusieurs entreprises (comportement humain tout à fait normal). Mais au bout du compte, le succès est tel que vous vous payez le luxe de choisir entre plusieurs offres. Vous devez donc dire non à des offres d’emploi. Ce qui n’est pas un acte anodin ! Voici des conseils pour refuser une proposition d’emploi au mieux.

Restez honnête et courtois

Si la recherche d’emploi n’est jamais simple, il arrive parfois cependant, que l’on se retrouve avec plusieurs propositions d’embauche en main.

Une fois que l’on a pesé le pour et le contre, vient donc ce moment fatidique où l’on doit signifier son choix à l’heureux élu… et aux recalés. Cette dernière étape n’est jamais facile à appréhender, par peur de froisser une entreprise et de fermer à vie la porte à une éventuelle collaboration.

Plusieurs facteurs peuvent intervenir dans le choix de la décision finale (salaire, horaires de travail…). Dans cette situation, l’important est de rester honnête et courtois. Inutile de pipeauter car si vous mentez et que votre interlocuteur s’en rend compte, il ne vous croira plus. Le recruteur, déçu, aura l’impression d’avoir été floué.

Une réponse rapide mais réfléchie

Voilà, l’entretien est terminé, vous avez fait tout votre possible et pourtant vous êtes sur le point de refuser une proposition d’embauche. Vous devez assumer pleinement cette décision. Il en va de votre professionnalisme et de votre responsabilité envers l’entreprise où vous avez postulé. Vous devez en faire part avec sincérité et rapidité lorsque votre choix est clairement établi et surtout réfléchi.

Le cas échant, le recruteur doit être prêt à entendre les motifs et les arguments du candidat qui sous-entend cette réponse négative. Ce n’est toutefois pas chose facile car la première réaction naturelle est une réaction de blocage, d’incompréhension et de contestation.

C’est pour cette raison qu’un peu de recul est souvent utile dans ce contexte.

Comment dire non ?

Il existe trois manières d’exprimer un refus : en tête à tête à l’issue de l’entretien, par téléphone ou encore par écrit.

Le plus propice est de suivre l’entretien par une conversion téléphonique afin d’expliquer et d’argumenter les raisons de ce choix, puis de réaffirmer cette décision par un e-mail par exemple.

Remerciez

Si l’entreprise qui vous offre une proposition d’emploi  a pris le temps de vous consacrer un entretien de recrutement, veuillez les remercier pour cette opportunité et pour vous avoir choisi parmi plusieurs autres candidats.

Bonus

Respectez votre engagement. Ne dites pas oui sans être sûr d’honorer votre parole.