.
Une reprise réussie grâce à un audit social RH

Reprendre une entreprise (que cela se fasse par un individuel ou une activité existante) nécessite d’avoir une parfaite connaissance du métier, du marché, des résultats, des pratiques de l’entreprise cédante.

Pour cela, une analyse sectorielle, la lecture des bilans, des comptes, les services d’un comptable ou autres experts vous apporterons plein d’informations utiles.

Et les équipes dans tout cela ?

Reprendre des machines est impératif pour la continuité de l’activité mais vous allez également reprendre les femmes et les hommes qui les font tourner  et qui font vivre l’activité. Ces femmes et ces hommes ont des compétences, des savoir-faire et des savoir-être qui vous seront indispensables !

Dans le cadre de la reprise, les contrats seront transférés, les habitudes, les us et coutumes également ; vous devrez les connaître ainsi que tout le reste ! Voici quelques points, non exhaustifs, à clarifier avant de signer en toute connaissance de cause !

Quelques incontournables de la reprise :

➔ Étudier les fiches de paie sur 12 mois : elles vous donneront une idée du turn over, vous préciseront les primes, les cotisations, les jours de congés…
➔ Étudier le registre unique du personnel
➔ Vous devez obtenir du cédant les éléments qui prouvent que les salariés sont bien déclarés et que les charges sont régulièrement payées.
➔ À lire également: les contrats de travail, toutes les notes de service, accords, décisions uniques de l’employeur…

Quelques pièges :

➔ L’analyse des Prudhommes ou différends divers en cours;
➔ Les usages et habitudes de l’entreprise
➔ Les conditions particulières accordées à un salarié ou l’autre (horaires, primes, facilités…)

En fonction de la taille de l’entreprise :

➔ Vous reprendrez des élus délégués du personnel, CE ou CHSCT : les PV et comptes rendus sont instructifs et vous apprendront l’état des discussions et préoccupations dans l’entreprise.
➔ L’état des congés payés, des RTT, le registre des formations, le rapport du médecin du travail, les contrats de mutuelle et de prévoyance, les courriers de sanctions… sont autant de documents que vous devez pouvoir analyser afin de connaître réellement le « risque social ».

En synthèse :

➔ Les RH doivent faire partie de votre préoccupation au moment de reprendre. Vous pouvez exiger de la part du cédant qu’il vous laisse rencontrer les salariés (ou au moins les piliers, les « anciens », les élus…). Vous apprendrez beaucoup sur votre futur rachat !
➔ Il FAUT étudier les documents incontournables.
➔ Le prix d’achat doit pouvoir être revu et adapté en fonction des provisions à passer sur certains sujets (contentieux, CP…)

Pour reprendre en sérénité, un moyen : l’audit social ! Des experts RH pourront vous aider à détricoter et vous apporter leur regard, leurs compétences et émettront un avis que vous devrez prendre en compte au même titre que celui de votre expert comptable, votre avocat…